Vieilles chroniques philippevilloises


Qui aurait entendu parler du sergent Mohamed ?

Je veux parler ici des gamins de Philippeville  entre dix et douze dans les années 1942-1943. En ces tristes époques où sévissait la guerre, le sergent Mohamed mettait une bonne dose dans les quartiers surtout ceux auxquels s’ouvrait un café. Qui n’a pas entendu : « Joue, Bon Deux, de Bon  Deux » son cri de guerre habituel quand le vin ou l’anisette chamboulaient ses pensées ?

 Avec Satanas, autre ivrogne – plus morose – celui-là, ils formaient un étrange duo : le sergent toujours disert et tonitruant et Satanas renfermé, morose mâchonnant quelques insanités mais  traçant sur les murs le profil de … Staline. Mystère !

*

Je n’avais guère compté sur la visite  gaullienne. Chacun s’apprêtait à recevoir le grand homme avec le faste nécessaire ; et surtout le sergent Mohamed qui par instant beuglait : « Vive le général Charlot, Charlot di Gôole ». Le grand jour arriva  quand les enfants des écoles nous nous vîmes alignés en rangs d’oignons devant le Monument aux Morts (aujourd’hui dans le cimetière de Toulouse). J’eus enfin le privilège de  voir au passage le grand homme entouré d’officiels,  morose et froid comme un iceberg et long comme un jour sans anisette.

Défilé militaire, Marseillaise et une nuée de petits drapeaux agités car au bout de la rue Nationale un cortège arrivait lentement. C’est à ce moment que se produisit ce fait à peine croyable ; nous vîmes jaillissant de la foule tassée sous les arcades un curieux bonhomme à la démarche zigzagante coiffé d’un chapeau kabyle et le ventre ceint d’un ruban tricolore sauter sur le marchepied de la voiture officielle devant les motards médusés et enfin serrer la main de son cher Charlot.

 

*

L’homme du 18 juin aurait-il compris le message muet que lui remettait un vieux brave, vétéran de la campagne de Tunisie ? Rien n’est moins sûr  car  une fois de plus il était l’homme providentiel. Le malheur fondit sur nous quelques années plus tard…

 André-Gilbert Menant.

Publicités
Cet article a été publié dans Souvenirs !. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s