La Déchirure


André AGOSTINI, comme beaucoup d’autres, a tout abandonné et pris le chemin de l’exode vers la mère patrie.

Riche colon aux yeux des métropolitains il n’était en réalité qu’un modeste employé.

Il a connu la dure épreuve de l’intégration. Avec le recul l‘amertume a fait place à la nostalgie.

Aujourd’hui, Pieds-noirs et Algériens, s’accordent à dire : « C’était le bon temps ».

Son récit est vrai, coloré, rempli de souvenirs parfumés parfois de poudre et de fleur d’oranger. A lire et à respirer à plein poumons en cliquant sur le lien ci-après :

Skikdamag

http://sd-1.archive-host.com/membres/up/113791789725993136/La_Dechirure.pdf

Publicités
Cet article a été publié dans Souvenirs !. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s