Voyage de Claude à Skikda septembre 2010


Chers amis,
Vous trouverez, ci-après, le récit du voyage que Claude vient d’effectuer à Skikda.
Il est émouvant et rempli d’émotions.
Vous pouvez laisser vos commentaires à la suite de ce billet il vous en sera à coup sùr très reconnaissant.
Bonne lecture
A bientôt
Amitiés
Jacky

Philippeville, qu’es tu de venue ??

Ce dernier voyage dans ma ville natale a marqué la fin de mes illusions, si tant est qu’il m’en restait…
Arrivé dans la rue où je suis né, la rue de Paris, qui avait conservé jusqu’à présent son caractère, quelle a été ma surprise de découvrir, à la place du coquet jardin où ma mère cultivait fleurs et légumes, où nous cueillions mandarines, nèfles, figues ou amandes, un immeuble de plusieurs étages qui cache ma maison natale qui n’existe plus !! Le choc est dur à digérer et j’avoue que je n’ai pu retenir mes larmes. Cela aura quand même quelque chose de positif: ça m’a permis de faire mon deuil !
Ajoutez à cela une ville en pleine décadence: des immeubles entiers ont disparu, laissant la place à des terrains vagues couverts d’immondices et de gravats, les trottoirs sont défoncés; des fils électriques pendent un peu partout…Une misère ! Pourquoi ? Pourquoi avoir ruiné un patrimoine qu’il suffisait simplement d’entretenir ? Je suis un peu brutal peut-être, mais je suis objectif; si cela pouvait au moins servir à quelque chose !!
Ce constat doit quand même être tempéré par l’accueil que nous avons reçu, toujours aussi chaud et chaleureux, par l’excellence de la cuisine, en particulier celle de « Mamma Louisa » au phare de Stora, où nous avons dégusté entre autres crevettes , rougets grillés ou spaghettis au calmar, un délicieux couscous au mérou, par la sympathique réception à l’hôtel El Massir, à Stora, un établissement très correct au personnel accueillant et prévenant
Je retournerai peut-être à Phville, mais pour passer une semaine de vacances à Jeanne-d’Arc ou Stora, les pieds dans l’eau. Mais je ne remonterai jamais rue de Paris, où mon passé est à jamais disparu.

Claude Stefanini

Pour voir les photos du voyage de Claude veuillez cliquer ci-dessous :
Cliquez ici pour voir les photos

Cet article a été publié dans Souvenirs !, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Voyage de Claude à Skikda septembre 2010

  1. MISSUD philippe dit :

    je vous remercie de mettre en ligne vos photos ,que je puisse me rendre compte ou ont vecus mes parents merci

  2. le ch'timi dit :

    Bonjour,
    Pour ma part ma tante Yvette Tozza est retouné dans le constantinois vers les années 80..en allant au cimetière..plus rien..elle a repris l’avion le soir même..elle n’a toujours pas fait son deuil..au plaisir de te lire sur mon blog..pour les photos , elles sont magnifiques..amitiés
    Patrick

  3. LEON Robert dit :

    Bonjour. J’ai eu l’occasion de croiser Claude lors de son dernier voyage: d’abord à l’aéroport puis à Stora Chez Mamma Louisa. Je comprends son amertume mais c’est hélas la vie, l’évolution. J’ai eu le même problème….en France. La maison de mes parents disparus, les champs où je jouais transformés en lotissement, etc….c’est toujours difficile mais inéluctable. Quant au laissez aller c’est tout simplement (hélas) l’Afrique. Pour avoir vécu dans différents pays africains je dois dire que Skikda ou Annaba c’est une merveille à côté d’autres villes africaines, il faut tout relativiser. Reste enfin l’accueil qui à lui seul suffit à justifier ce voyage. Il faut un jour ou l’autre exorciser ces souvenirs pour pouvoir repartir sur de nouvelles bases. Alors bon courage, amitiés, et à bientôt peut être sur une plage de…..là bas… Cordialement

    • stefanini dit :

      C’est effectivement une évolution, mais elle va à reculons,il y a 50 ans, Philippeville était déja en Afrique,c’était un petit bijou;c’est devenu une poubelle,elle n’existera plus dans 20 ans; quant à mes souvenirs, je préfère les conserver, eux au moins sont intacts.
      …Pourquoi pas à un de ces jours, sur une plage là-bas…mais sûrement pas à Skikda.Cordialement.

  4. Pandolfo Bénito dit :

    Salut claude : Ton récit sur ton voyage à Ph/ville ne m’a pas surpris . Je t’avais précédé de quelques semaines. Je n’ai rien à ajouter à ton commentaire. Tout est exacte. Moi j’ai eu la chance de retrouver ma maison intacte. Mais l’émotion fût intense. Tout comme toi , j’ai pleuré. Qu’ont-t-ils fait de notre jolie ville. ?Par contre quel accueil ! Les Algériens sont formidables, aimables , courtois . On m’a trés souvent posé la question :  » Pourquoi n’êtes-vous restés  » ? ( mon voyage 20 mai – 28 mai 2010) Malgré tout je suis sûr que j’y retournerai , je n’arrive pas à tourner la page, cette ville rstera à jamais gravée dans mon coeur et dans ma mémoire ? Amitiés. Bénito.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s