Voyage de Bénito à Skikda mai 2012


Bonjour amies et amis Philippevillois
Quatre mai 2012, me voici enfin à l’aéroport de Marignane, après quelques tracasseries administratives concernant mon visa .L’avion décolle enfin avec 15 minutes de retard, mais peu importe! Une heure quinze plus tard, j’aperçois les côtes de notre belle Algérie. Malgré mes 3 précédents voyages, je ressens toujours la même émotion. L’avion se pose à Annaba (Bône). Après quelques contrôles de routine, me voilà à l’extérieur. Le chauffeur de taxi, toujours le même est là! Direction Philippeville ! Aux portes de la ville, je demande au chauffeur d’éviter le centre et de prendre la route des « Platanes». Nous arrivons route de Jeanne D’Arc près du Tunnel. Ce dernier est fermé à la circulation. Nous le contournons légèrement par la droite en longeant le bord de mer. Quelques hectomètres plus loin j’aperçois la gare ferroviaire. En face, mon hôtel le « Terminus « , me voilà arrivé ! Le personnel m’accueille chaleureusement. Je gagne ma chambre la n°1 au 1er étage. Je m’installe en vitesse. Je n’ai qu’une hâte ! Sortir, accomplir mon traditionnel tour de place Marqué. Un simple aller-retour. Je ferme les yeux. Je traverse le brouillard du temps ! A ce moment je n’ai plus d’âge ! J’ai à la fois, dix ans, douze ans, quinze ans. Je me revois début des années cinquante! Un dimanche soir. La Place est noire de monde! Je suis en compagnie de mes copains et mes copines. Je croise des visages connus, qui me sourient ! Quel bonheur ! J’ouvre les yeux, je croise d’autres visages, mais ceux ne sont pas les mêmes. Puis j’effectue un tour sous les Arcades. Je suis éveillé. Certains commerçants me reconnaissent, et me saluent gentiment de la main. D’autres m’interpellent, me serrent la main en me disant :  » Soyez le bienvenu, vous êtes ici chez vous ! Et toujours la même remarque : Pourquoi êtes-vous partis ? Fallait rester ! Cela me touche énormément ! Je suis au bord des larmes ! Je poursuis mon chemin en hâte. J’arrive devant le square de l’Eglise. Face à moi la rue Gambetta. A droite le « Petit Poucet ». Au fond le Lycée Emile Maupas .Les jours défilent à la vitesse grand . Je visite tour à tour, la Poste. Elle est toujours aussi belle. La mairie, superbe, le Cimetière. Ce dernier est relativement bien entretenu. Un gardien vit en permanence sur place avec sa famille. Le stade de football, aujourd’hui stade du 20 août 55, rénové et possédant une pelouse artificielle. Stora, métamorphosé, la plage Bikini n’existe plus, à la place il y a un quai pour amarrer les bateaux. Jeanne d’Arc et sa piscine, sont à l’abandon. Mon école (école des frères) totalement transformée. Enfin ma maison, rue Antoine Allemand. Elle est toujours là, intacte ! J’ai pu à nouveau la visiter. Je dois faire un énorme effort pour retenir mon émotion. Cette année je n’ai pas pleuré : Ouf ! Chaque année, je suis de plus en plus épaté par l’accueil si chaleureux de ces braves Algériens ! Ils sont adorables et d’une gentillesse extrême. Toujours disponibles, désintéressés et prêts à rendre service. Je ne compte plus les invitations reçues ! J’ai pris énormément de photos que vous pourrez voir sur le site de Jacky ! J’espére qu’elles vous plairont. Et que peut être vous donneront envie de faire un dernier Pèlerinage dans notre chère ville. Le centre de Philippeville n’a pas changé depuis notre départ. Les Arcades sont toujours là, les rues en pente et les escaliers aussi. Par contre le Faubourg et le Béni-Melek sont méconnaissables, en mieux je dirais ! Hélas tout à une fin. Le jour du départ arrive, trop vite. Je refais ma valise. Le taxi est là ! Retour à Bône. L’avion décolle ! Il fait très beau, le ciel est bleu. Je regarde le sol s’éloigner. Je suis envahi d’une immense tristesse. J’ai le cœur gros ! A l’année prochaine peut être ? Inch’allah !!!! .
Bien amicalement à tous.
Bénito PANDOLFO.

Cliquez sur cette photo pour voir l’album

Cet article a été publié dans Diaporama (PPS), Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

72 commentaires pour Voyage de Bénito à Skikda mai 2012

  1. chouaf dit :

    BONSOIR à vous les phillivillois (oises) on ne se connait pas je suis autant phillivillois que vous algérien pratiquement de la meme génération ce tte nostalgie qui vous tiens à coeur me désole autant que vous croyez moi mais rien ne vous empeche de vous préparer et venir en voyage organiser vous etes les bienvenus (es) chez vous la sécurité est de mise bienvenue à vous

  2. jean prost née gianotti nicole dit :

    bonjour je suis nicole gianotti la petite fille de madame chouat la sage femme je suis née a philippeville au 28 rue galbois et y est vécu jusqu’en 1962 j’aimerais tellement retourner la bas revoir ma ville !mais j’avoue :j’ai peur ! ma ville m’est tellement chevillé au coeur!!!!

    • SkikdaMag dit :

      Bienvenue au club Nicole ! Madame Chouat je m’en souviens très bien et pour cause : c’est elle qui m’a mis au monde ainsi qu’à mon frère.
      Beaucoup de philippevillois lui doivent d’avoir vu le jour dans notre cité.
      Bien cordialement.
      Jacky

      • jean prost née gianotti nicole dit :

        Bonjour Jacky mais Jacky qui,? nous connaissons nous? nous sommes nous fréquanté jeunes répondez moi vite à bientôt Nicole

      • SkikdaMag dit :

        Bonjour Nicole,
        Jacky qui ? Et bien Jacky qui c’est Jacky Colatrella le fils de Laurent et Edith Colatrella qui tenaient un salon de coiffure au N° 38 de la rue Valée. Nous connaissions nous ? Sûrement si vous vous faisiez coiffer chez mes parents (ou bien votre maman). Nous sommes nous fréquenté ? Va s’aoir ! Peut être bien que OUI, peut être bien que NON. Il faut faire marcher les neurones.
        Bien amicalement
        Jacky

    • FADEL NADIA dit :

      Bonsoir Nicole !
      Bienvenue parmi nous . Je suis , aussi , née dans les bras de votre grand-mère Elle était amie avec papa et maman, que Dieu ait leur âme !
      Soyez la bienvenue à Skikda: aucune crainte , les gens sont civilisés et vous accueillerons à bras ouverts!

      • jean prost née gianotti nicole dit :

        BONJOUR NADIA.JE SUIS TRES HEUREUSE QUE VOUS M’AYEZ REPONDU SI VITE.NOUS NOUS SOMMES MAL COMPRISE JE N’AI PAS PEUR DE LA POPULATION MAIS DE MOI ! J’AI PEUR D’ËTRE SUBMERGE PAR L’EMOTION DE NE PAS RETENIR MES LARMES D’AVOIR MAL DE TANT DE JOIE !!!COMME VOS PARENTS ET MA GRAND -MERE ETAIENT AMIS NOUS CONNAISSONS NOUS ,? J’AI UNE SOEUR MARIE-HELENE AMICALEMENT NICOLE

  3. haizia dit :

    aaaaaa nn j’ai lu ton récit de voyage et ça me rappelle les baux moments que j’ai passé la-bas vraiment c’est touchant …. et surtout STORA j’ai passée mon séjours en allant à cette magnifique plage :(j’ai rencontrée des gens et on a passé les agréables moments ….mais malheureusement la communication avec eux est coupée car j’ai perdu les num de téléphone … à chaque fois que je souviens SKIKDA et les moments que j’ai passé la-ba je pleure ………

  4. boutaghane dit :

    enfant de skikda ,je suis content des lien que vous entretenais avec votre pays de naissance, je crois qu’ils faut rendre hommage aux phillipevillois de souche qui ont fait barrage a la destruction de ce que rester après l’independence , mais l’algerie a subit un exode massif dut aux terrorisme le manque de logement a délocaliser tous les enfants de la ville vers des périphérique lointain .
    mais grace a dieu l’essentiel est préserver. merci a tous.

    • zatout dit :

      j’ai lu ton article SM,hélas mon ami tout ce que tu dis est vrai. les nouveaux riches arrivent.une bicoque qui vaut trois clous ,se vend à coup de milliard.par la grâce du FLN nous sommes exilé chez nous.
      clin d’œil à bénito.je tes cherché à skikda en 2013 on avaient convenu un rendez vous. j’espère te revoir à Marseille.

      • Pandolfo Bénito dit :

        Bonjour Zatout ; Je suis vraiment désolé de ne pas t’avoir rencontré. J’étais pourtant comme prévu à l’hôtel  » Le Terminus  » J’étais en compagnie d’une jeune femme , fille d’un ami d’enfance .Pris dans euphorie de mes deplacements , j’ai totalement oublié notre rendez-vous . Je te prie de m’excuser . Mais ce n’est que partie remise , car je compte faire un sixiéme voyage en Mai 2014 . J’espére aussi te revoir à Marseille !
        Amicalement . B.P.

  5. CUOMO dit :

    J’ai quitté PHILIPPEVILLE le 14 Juin 1963 à l’âge de 15 ans, mais je n’ai pas quitté PHILIPPEVILLE de ma mémoire. A chaque jour qui passe j’ai toujours un « flash » de souvenirs. PHILIPPEVILLE ne peut s’oublier. Avec ma famille, nous avons habité au Fg. de l’espérance, derrière l’église Ste. Thérèse à la ferme dite MONTE CHRISTO face au versant opposé au Montplaisant et à la ferme MATTERA. Une parcelle du cimetière MUSULMAN a été vendue par ma Grand’Mère. De tout jeune je gambadais dans toutes ces terres à la recherche de l’herbe pour les lapins. J’allais au sommet de la grande montagne qui dominait une grande partie de la ville et aussi vers la mechta FETOUI et vers L’Oued Louach. Je sais que notre maison qui datait de 1872 a été détruite et à la place des immeubles ont été construits. Derrière l’église il y avait aussi la caserne de la CRS n° 212. Je lance un message à ceux qui auraient ou pourraient avoir des photos de ce lieu avant sa reconstruction, je serai ravi de les voir.
    En vous lisant et en me documentant, je sais que la Ville a changé. Mais quel lieu n’a pas changé en 50 ans?
    Je suis un Pied Noir sans aucune haine et respectueux de tous.
    rene.cuomo@orange.fr

    • Pandolfo Bénito dit :

      René CUOMO : Je ne connais pas tous ces lieux que tu cites . Je suis désolé mais je ne posséde aucune photo de ces lieux . Je fréquentais trés peu ces endroits. Je peux simplement te dire qu’il y a énorment de bâtiments HLM . L’Eglise Ste Thérése est toujours là. Elle est devenue une sorte d’Orphelinat. Je compte faire un voyage en Mai 2013. Je vais te contacter un jour ou l’autre pas e-mail. Bonne année et à bientôt . B.P.

      • CUOMO dit :

        Effectivemment ce lieu Monté Christo n’était pas trop connu, pourtant nous n’étions pas loin du Fg. Je sais que tout a été détruit pour y construire des immeubles. J’ai réussi à avoir une vue aérienne d’époque grâce à Gille REYNAUD et Michel MATHIOT. Comme je le disais, j’étais complètement en pleine nature. Tout mon récit se trouve sur le site de J.P. CASTANET.
        En cette nouvelle année je vous présente tous mes bons voeux. Cordialement, René CUOMO.

  6. Bonjour Mr Pandolfo, je viens de lire les dernières nouvelles de notre ancienne ville, et vraiment c’est un plaisir de lire toutes ces phrases, j’ai constaté qu’il y a vraiment des personnes sensibles à toute la beauté de notre Skikda. c’est bien écrit, je remercie ces mêmes personnes pour leur gentillesse et l’amour qu’elles gardent de notre si belle ville, j’ai été très émue en lisant tout cela, je me dis voilà quand même des gens intelligents et qui comprennent. Je salue tous ceux qui ont écrit sur ce blog, je vous donne quand même mon nom. Marie thérèse Fiorentino, je demeurais au béni mélek cité salord. J’ai fait mes études au collège Maupas et ensuite travaillé chez Causses et à air Algérie jusqu’en juin 1962 date de mon départ. Mon père vient d’avoir 95 ans et il a travaillé à la compagnie Leborgne sur les quais. Pleins de souvenirs et de bons souvenirs, je vous envoie mes sinères amitiées, je laisse mon adresse mail, vous pouvez me joindre. A bientôt.
    marieskikda76@hotmail.fr

  7. razzika dit :

    Merci à toi chère Nadia de défendre notre chère et sacrée ville qu’est SKIKDA. Combien même elle est taxée de tous les mots on restera toujours accrochés à elle et certaines gens issus de SKIKDA et y vivant encore prèférent aller humer les cochonneries d’ailleurs que d’ y vivre s’ils avaient le choix. On sait malheureusement que SKIKDA a été saccagée au départ par des responsables locaux qui n’avaient aucun savoir ni sens de ceci ou de cela donc à la hauteur de rien et qui d’ailleurs n’étaient même pas de véritables philippevillois , autrement ils auraient bien gardé et entretenu comme il se devait SKIKDA la coquette.

  8. Michèle Clément-Conte dit :

    Juste un petit message pour Nadia,
    Vous avez dit que vous habitiez la rue d’austerlitz à Skikda..Pourriez-vous me dire son nouveau nom?
    Amitiés.

  9. M. Mathiot dit :

    Bonjour,
    Madame FADEL, mon ancien appartement se trouve en face du vôtre, de l’autre côté du carrefour, au 4ème étage de la maison SCOTTO, au dessus des Impôts (les « contributions »). Vous habitez la maison MONGEOT où j’ai connu (enfant) les MALEVAL qui étaient des amis de mes parents. Maintenant que vous le rappelez, je me souviens que M. CHOLLET que j’ai eu comme prof de gym habitait aussi cet immeuble, je le revois encore en sortir car nos fenêtres et terrasses avaient la vue directe sur tout le carrefour, vue non cachée par l’immeuble actuel situé à l’angle, et construit après l’indépendance sur les ruines d’une maison basse. Mes grands-parents SCOTTO et ma mère habitaient dans votre appartement jusque vers 1947, puis se sont installés dans l’immeuble Scotto que mon grand-père venait de faire rénover (ou reconstruire) après la guerre de 40.
    J’étais à SKIKDA la semaine dernière en coup de vent à l’université.
    Je me suis inscrit au forum.

    Bien à vous

  10. SkikdaMag dit :

    Bonjour amis fidèles de Skikdamag,
    Si je me permets d’intervenir c’est pour rappeler que nous avons créé, spécialement à votre intention, un forum pour vous permettre de converser entre vous lorsqu’il s’agit de messages à caractère personnel sans rapport direct avec le sujet présenté.
    Ce lieu de rencontres et d’échanges qu’est le forum est un composant de SkikdaMag. Il est accessible à tous moyennant une inscription gratuite, et offre une interactivité intéressante.
    C’est avant tout un moyen d’échange, par le biais de messages. Les discussions y prennent place sous la forme de « fils » de messages, à publication instantanée ou différée ; cette publication est durable, car les messages ne sont pas effacés.
    Je vous invite donc, si vous vous sentez concerné par mes propos, à cliquer sur le mot **Forum** qui se trouve sur la barre des sujets de la page d’accueil de SkikdaMag.
    En vous remerciant pour votre compréhension je vous souhaite une excellente navigation sur SkikdaMag.
    L’administrateur du site
    Jacky

  11. Bonjour à Tous,
    Sachez que tous les philippevillois sont les bienvenus chez eux à Skikda. La ville a changé de nom mais pas de mémoire .Vous vous reconnaitrez dans votre ville. Même les non philippevillois sont les bienvenus à Skikda. Même à New York les rues sont très sales et pourtant si on vous le propose, Madame, vous n’hésiteriez pas à la visiter malgré que n’y ayez aucun souvenir.
    Alors, conclusion il s’agit d’un autre sentiment que vous ne vouliez pas divulguer et qui vous tient à coeur. Cependant la porte vous restera grande ouverte.

    • FADEL NADIA dit :

      Bénito , toujours le même plaisir à vous lire!

      Soyez le bienvenu chez moi !!!

      • Pandolfo Bénito dit :

        Bravo Hocine . Bien dit ! J’ai entendu cette phrase bien des fois lors de mes voyages !C’est bien pour celà que j’ai fait abstraction de tout le reste. Le nom de la ville a changé , mais pas la mentalité . Encore bravo et à bientôt peut être !!!! Bien amicalement . B.P.

      • Pandolfo Bénito dit :

        Bonjour Nadia : J’attends toujours que vous me contactiez ! benito.pandolfo@neuf.fr . On pourrait de temps en temps échanger en aparte quelques mots et quelques souvenirs .
        Bien amicalement . B.P.

  12. Michèle Clément-Conte dit :

    Ma « chère amie Nadia », cher Bénito,
    Sous le coup de l’émotion en écrivant mon petit texte, j’ai oublié de vous raconter l’histoire suivante. .Mon mari est donc storasien et ,comme la plupart, il s’agissait souvent de pêcheurs.Donc, son papa embarquait sur son bateau aussi bien des storasiens issus de « l’immgration italienne »(Naples) que des « storasiens algériens »..Ils étaient tous considérés de la même façon et vivaient en trés bonne entente(Egalité, fraternité)..
    Bien sûr, lors de notre séjour, nous sommes allés au cimetière de Stora..Vous n’allez peut-etre pas nous croire mais la tombe de notre famille est repeinte chaque année et ,à notre grande surprise, cette année, ils ont même placé une plaque de marbre marquée au nom de la famille !!
    Pour vous dire encore: nous avons retrouvé certains d’entre eux et ils parlent même napolitain ..Quel paradoxe ,nous qui ne parlons même pas l’arabe !!..Nous sommes tous passés à côté d’une belle histoire, une Algérie nouvelle qu’on aurait pu construire ensemble.Merci à nos politiques de l’époque qui n »ont rien compris ..mais c’est une autre histoire.

    • Pandolfo Bénito dit :

      Michéle : Comme tout celà est vrai ! Mais il est trop tard à présent! Nous devons nous contenter de nos petits voyages ponctuels .
      Je suis épaté par l’entretien de votre tombe ! Mais pas étonné . J’aimerai avoir un entretien en aparté . Voici mon adresse e-mail benito.pandolfo@neuf.fr . Je demeure à Marseille . Amitiés . Bénito

      • FADEL NADIA dit :

        Merci mes amis , vous êtes sensationnels !

        Michèle et Bénito , soyez souvent parmi nous : nous nous ferons le plaisir de vous accueillir à bras ouverts !!!

  13. Michèle Clément-Conte dit :

    Je vous apporte des nouvelles toutes « fraîches » de Skikda..Puisque nous sommes rentrés samedi 29 septembre. Nous y avons passé 9 jours .Pour moi, ce fut un voyage magnifique de retour aux sources aprés 50 ans d’absence de ma ville.Mon mari est storasien et nous avons logé à l’Hotel Stora (que nous recommandons pour la propreté et les repas servis)
    L’accueil a été plus que chaleureux.Chaque jour, nous prenions un taxi pour nous rendre en ville où nous n’avons jamais rencontré aucun problème et, ce, sans être accompagnés.Nous avons parcouru les rues de la ville et avons pu visiter le collège Maupas, l’école Victor Hugo.Nous avons même pu rentrer dans l’appartement que nous occupions à l’époque rue Antoine Allemand.
    Lorsque nous étions sous les Arcades ,nous étions arrêtés à tout moment par les skikdi qui nous souhaitaient: » Bienvenue chez vous, Bon séjour » ,Le premier jour ,nous n’avons pu aller que de la place marqué à la rue d’Austerlitz..impossible d’aller plus loin ..chacun voulant parler et nous raconter des anecdotes . Certains nous ont reconnus et ont voulu absolument nous inviter à boire ou à dîner..Nous avons été accueillis comme seuls les algériens savent le faire avec chaleur, amitié et désinteressement.Nous sommes même allés à la Grande Plage, à Ain Zouit et à El hallia C’est sûr ,nous y retournerons!
    Nous y sommes allés avec « les yeux du coeur »..Mais c’est vrai que 50 ans sont passés et tout a changé .Mis à part le centre ,la ville s’est beaucoup étendue et la population est trés importante.Je pense qu’ un effort devrait être effectué au niveau du nettoyage des rues .et du ramassage des plastiques ..Beaucoup de skikdi nous en ont parlé aussi et ils en ont concience.
    Je voudrai m’adresser à Nadia pour lui dire combien sa ville est belle et comme je l’aime autant qu’elle.Ce voyage m’a apporté tant de belles émotions !!!!
    Je voudrai m’adresser aussi à tous les philippevillois et philippevilloises qui sont encore réticents pour leur dire :retournez au pays sans crainte…!!!
    Pensées affectueuses à Monsieur Pandolfo qui nous a permis de nous exprimer sur ce joli blog de Mr Colatrella

    • FADEL NADIA dit :

      Michele , vous me voyez ravie de ce témoignage : merci infiniment ma chère amie! Vous permettez que je vous appelle ainsi ??? Pour votre prochaine visite , je vous invite chez moi , 4 rue d’Austerlitz , 2 ième étage !!!

      Merci encore chère amie !

      • Pandolfo Bénito dit :

        Michéle : Merci pour vos affectueuses pensées. Vous m’en voyez ravi ! Vous avez ressenti les même émotions que moi . J’ai l’impression que c’est moi qui ait écrit ce récit . Moi aussi j’habitais rue Antoine Allemand , au n° 8 , en haut des escaliers ! Vous avez vous aussi remarqué la gentillesse de ces braves Skikdi! Leur désintêressement et leur courtoisie. Tout comme vous , il était impossible de se promener sous les Arcades ou autres rues , sans être interpellés, nous posant des questions ! Qu’est-t-il devenu un tel , une telle , telle famille etc ..;etc.. Je suis heureux que vous confortiez mes dires quant à la sécurité Moi aussi je n’ai jamais eu besoin d’être accompagné pour me déplacer en ville . et hors de la ville. J’ai déjà fait 4 voyages , et compte en faire encore un en Mai prochain. Je pense que la prochaine foir je resterai quelques jours de plus . Si votre emploie du temps vous le permet , on poutait le faire ensemble ce voyage , ainsi que votre époux et éventuellement vos amis .

        Bonjour Nadia : Je vois que vous n’avez pas tardé à répondre ! C’est noté quant à votre adresse . Bien amicalement . Bénito.

  14. zatout lahoucine dit :

    Cher bénito,
    Je ne cherche nullement à ouvrir une diatribe, avec Nadia.J’aime comme vous ma ville, d’autant plus comme vous j’habite Marseille. Je ne sais plus quel philosophe, ou homme important, disait savoir et ne rien dire c’est être criminel.
    Donc, Monsieur Cuttoli a laissé une très belle ville. La culture, l’architecture et tout le reste. On auraient pu prendre exemple et continuer dans ce sens.
    je suis très heureux, de savoir que vous avez passé un bon moment. J’espère vous revoir.

    • Pandolfo Bénito dit :

      Bonjour Lahoucine : Je pense que diatribe est un bien grand mot . Vous avez des points de vue différents avec Nadia , tout simplement . A la différence prés , c’est que Nadia elle , elle y habite à Skikda, et vous pas . Mais celà n’a aucune importance . Quoi qu’il arrive on oublie jamais l’endroit , le Pays , la ville là où on est né; Cest vrai que la France a laissé une trs belle petite ville aux Algériens il aurait suffit de l’entretenir , ils ne l’on pas fait , tant pis ! J’espére vous revoir aussi . Je demeure dans le 11é arrdt. ( la Pomme )Si vous le désirez , on peut se donner rendez-vous Je vous donne mon n° de portable 0680325630 Bien amicalement B.P. .

  15. zatout lahoucine dit :

    Ah……… Nadia vous êtes…….. Incorrigible. Alger la blanche qui a changée de couleur depuis!!!
    Donc bon. On vous aime telle que vous êtes. vous défendez nos rêves passés.
    En toute amitié.

    • Pandolfo Bénito dit :

      Nadia et Lahoucine Je viens de lire vos dialogues avec intêret! Vous avez tous les deux raison ! Mais vous savez , comme l’on dit l’amour est aveugle!Skikda restera Skikda à jamais dans les coeurs de ceux qui l’ont aimée .Personnellement je n’ai jamais eu ce sentimentd’insécurité. Je me suis rendu rue A. Bruno , car j’ai parcouru la ville de long en large à pieds. La rue est en ruines c’est vrai, mais en aucun moment je me suis senti en danger. Les gens me saluaient en souriant . Mais parents d’ailleurs habitaient cette rue , tout prés de l’escalier lorsqu’ils se sont mariés en 1929. Ce quartier de la ville est un vieux quartier , plus de 150 ans à mon avis. Il aurait suffit de l’entrenir pour lui garder son cachet,on pourrait aujourd’hui dire  » Le vieux Skikda » . Mais la plus grosse bétise que les élus ont fait , c’est d’avoir démoli l’Eglise , qui était un monument historique. On aurait pu la transformer en autre chose . Mosquée , Bibliothéque ou autre !!!! Enfin ce qui est fait est fait , on ne peut plus revenir en arriére. Je suis comme Nadia je défends et défendrai toujours mes rêves passés . Bien amicalement à tout deux . B.P.

      • FADEL NADIA dit :

        Merci cher Bénito !

        Pour moi aussi, la démolition de l’Eglise fut une grosse bavure de la part des autorités …Le centre-ville est complètement dévasté …Mais , je vois , ces jours-ci un léger mieux !Wait and see …

  16. zatout lahoucine dit :

    Chère Nadia ce n’est nullement, un manque de respect envers vous. Simplement j’ai toujours refuser de donner des bâtons pour me faire battre.
    On va pas revenir à la langue de bois prôner par nos irresponsable du FLN. la ville fut abandonner par cette mafia. Après avoir installé un cancer aux confins de la ville (l’usine) qui nous a amenée tout ce que nous subissons maintenant.
    Tout ce qu’a dit la dame sur l’insécurité est réelle, allez-y rue Antoine Bruno avec vos bijoux et vous verrez. Donc ne nous cachant la vérité tout les gens qui aiment Skikda ont mal aux coeur de voir cette dégringolade.
    compris la rue Passerieu qui suit l’auto-destruction comme le quartier d’en-face.
    moi aussi j’aime ma ville et franchement fier d’être Skikdis

    • FADEL NADIA dit :

      Accordons donc, nos violons ….

      Tout-à-fait d’accord avec vous en ce qui concerne le délabrement de la vieille ville et j’ai donné des raisons plausibles ….
      L’insécurité règne à Skikda …oui, mais cela reste relatif puisque ce n’est point inhérent à la seule Skikda .J’habite Alger la Blanche depuis 40 ans et ce n’est pas négligeable aussi …La rue Passérieux est mienne et je connais maison par maison , famille par famille puisque c’est elle qui m’a accompagnée toute mon enfance …Les petits délinquants nous connaissent et ils ne s’attaquent pas à nous …
      Faudra-t-il pourtant les condamner ??? Sont- ils vraiment ceux à blâmer ??? LES CAUSES SONT PLUS PROFONDES MON CHER AMI …..

      Khalli el-bir baghtah !!! Il y a à manger et à boire dans ce râtelier ….

      Par contre , je crois fermement que ma Skikda ezzinna , reste ezzinna !

      Cordialement

    • didier dit :

      Mr zaatout bonjour, je viens de prendre connaissance de votre commentaire d’une personne qui ne vit pas à skikda mais en métropole avec une vision calquée sur une réalité que vous est quotidienne en france..
      La destruction du vieux port de marseille à l’époque avait fait des émules, peut être que celà était anodin à vos yeux parce que vous viviez en algérie, mais pas pour les habitants de marseille de l’époque qui voyait en cette destruction l’âme de marseille( fanny, césar, panis de marcel pagnol) partir en fumée. Mais celà s’est fait.

      Si je comprends bien vous êtes parti dans les années 1970 et certainement dans le cadre de la main d’oeuvre en laissant Skikda aux mains des prédateurs qui ont fait main basse sur la ville.
      De constater, de surcroit, le laissez aller, vous avez la mémoire courte , skikda a subi les exodes des ruraux après 1962 et 1991 durant la décennie noire que vous n’avez maleureusement pas vécu.

      Vous ne pensez pas que vous avez une part de responsabilité en fuyant votre ville pour un eldorado meilleur??? et la livrant pieds et mains liés à ces gens sans âmes et sans culture..
      Nous avons tous une part de responsabilité, nous l’assumons et essayons selon nos moyens de faire barrage à ces gens et de faire revivre cette merveilleuse ville.
      Vous qui êtes du terroir vous regardez votre ville avec presque je dirais du dédain contrairement à d’autres compatriotes qui la considère encore belle et rêveuse.

      En ce qui concerne l’église, il est souhaitable de se renseigner, mais il me semble que ces lieux sont la propriété du diocese de constantine et que la  » destruction » terme employé a été faite en accord avec cette institution elle a été demonté pierre par pierre
      les vitraux , les icones, la cloche etc..ont été remis à qui de droit.
      Ces pierres continuent de vivre encore mais en dehors de skikda.
      Avant le demontage, des membres de la direction des affaires religieuses et des prêtres du diocèse de constantine, d’annaba et d’alger ont effectué la dernière prière à l’intérieur de l’église chacun selon son rite.
      Cette info. je la détiens d’un monsieur qui faisait partie de la délégation de l’époque.

      Skikda avant 1969, vivait de ce que lui procurait l’agriculture et la pêche, le taux de chomage était alarmant ce qui explique l’exode des skikdis vers la métropole et les grandes villes d’algérie, laissant skikda entre les mains de ses nouveaux maitres puis vinrent les projets de développement que vous appelez cancer, il fallait une main d’oeuvre d’une technicité qui éxigeait un certain niveau intellectuel ( tech.sup., ingénieurs:opérateurs etc..) la ville ne pouvait fournir cette main d’oeuvre, c’est alors qu’on fit appel aux candidatures de personnes des autres villes qui sont plus skikdis que vous et moi confondus.
      Quant au menu fretin, le vol à la tire cela existe de partout, je me suis fait volé plusieurs fois à l’étranger en france, espagne italie etc.. et ce n’est pas pour celà que j’en fais une fixation.
      J’ai un ami français expatrié qui a travaillé un peu partout à travers le monde, je puis vous assurer Monsieur, qu’il est tombé amoureux de skikda à tel enseigne qu’il est revenu plusieurs fois en vacance et à chaqu’un de ses voyages, il me dit je ne me lasserai pas de cette ville, lui qui est habitué aux villes propres.
      Quand on aime, on prend de la hauteur et voir le bon et le mauvais côté de la ville
      vous me comprennez j’espère.
      amicalement et sans animosité
      didier

  17. zatout lahoucine dit :

    je vous trouve très censeur madame Nadia. nous avons tous un regard différent .j’ai vécu jusque à l’âge de trente ans,j’ai vu doucement le délabrement et l’incompétence des « élus » de Skikda, qui se sont enrichit au dépends des skikdis.
    Une grosse anomalie en détruisant le square et l’église. Toute la vielle ville est en ruine et elle va disparaître. Regardez les arcades elles menace la vie des gens.
    j’ai vu les escaliers des habitations, qui tombent en ruine. Je connais des gens qui ne sont pas sortit de chez eux depuis cinq ans!
    Donc acceptons les critiques et arrêtez de faire l’autruche, et arrêtez votre langue de bois.

    • FADEL NADIA dit :

      Monsieur Zatout , je vous salue cordialement .

      N’empêche que je réitère mes propos même si ceux-ci ne vous conviennent point : Skikda , malgré le délabrement dont vous parlez , reste à mon avis , une agréable ville…

      En aucun cas , je ne ferai l’autruche …je suis bien trop fière pour planquer ma face …J’ai cet Amour de ma ville … Ne vous en déplaise … Et là , ce n’est point une langue de bois .

      J’ai bien dit que Skikda a été gérée maladroitement , que des malfrats ont joui de ses richesses jusqu’à la lie , qu’il y a négligence partout …Mais , avouez qu’elle reste hospitalière et accueillante …
      Je suis quelque part chauvine …Oui….Je suis skikdia de souche Monsieur et j’ai Skikda dans les tripes , vous dis-je . ( lol )

      stefanini , tout-à-fait d’accord : cela reste relatif …je vois ma ville avec des yeux conciliants malgré tout ….J’aime Skikda à mourir ….

      Amicalement vôtre Nadia

      • didier dit :

        mademoiselle Fadel Nadia, vous défendez skikda comme une personne qui défend son amour Bravo.
        je suis né en france de père algérien et de mère pieds noirs d’Alger, je vis entre deux villes, celle de mon père et de ma mère, skikda et philippeville me sont contés par mon oncle qui lui voue un amour sans faille.
        Je suis algérois et skikdi de coeur, oui il ne faut pas laisser certaines gens issus du terroir deverser un certain fiel sur cette belle ville que vous avez dans vos tripes.
        Oui l’algerie est belle, même meurtrie elle l’a été après l’exode et la decenine noire où j’ai vue mes parents assassinés dans leur restaurant sur la côte algéroise; ce n’est pas celà qui m’a arrêté de continuer mais je fais vivre leurs âmes et leurs amours de ville.
        Skikdis et anciens philippevillois, defendez cette ville en agissant dans le cadre des associations pour lui redonner sa splendeur.
        Voilà Mlle Nadia, je voulais encore une fois vous feliciter pour cet amour de la ville qui ne fait que vous honorer auprès de ceux qui ont un regard tendre.
        TOUCHE PAS A MA VILLE.
        BRAVO LA SKIKDI DE SOUCHE ET ANCIENNE PHILIPPEVILLOISE.

  18. stefanini dit :

    Bonsoir Nadia
    Vraiment, tout est relatif…!!
    Je clos là le feuilleton.

  19. stefanini dit :

    Bénito, je te comprends très bien: tu vois Philippeville avec ton coeur et à travers tes souvenirs; tout le reste est occulté mais la réalité, elle, est bien là, hélas: notre Philippeville, notre bijou, est bien dégradé: à part le centre ville plus ou moins bien entretenu, beaucoup de trottoirs défoncés, balcons menaçant ruine, amas de détritus dans certaines rues ( j’ai des photos) immeubles entiers écroulés ( rue Marengo, Henri Tessier,des Arbres,du 3e Bataillon, Hippocrate, du 61e de Ligne…sans compter l’Eglise, rasée, elle, volontairement; le cimetière, lui, s’il est peut être mieux entretenu, reste toujours bien négligé; heureusement que certains édifices bénéficient de la sollicitude des pouvoirs locaux:Lycée Luciani, collège Maupas, écoles F Buisson,Sévigné; Mairie et gare, poste et Place Marqué;stade municipal ont encore- heureusement- fière allure Mais cela ne suffit pas à nier l’évidence: il te faut, comme on dit vulgairement, avoir les yeux en face des trous…
    Mais que cela ne t’empêche pas de retourner dans ce qui fut notre joyau: tu y retrouveras toujours les mêmes émotions en retrouvant ta maison,que les trottoirs soient défoncés ou pas

    Madame Nadia, je me permets de m’adresser aussi à vous, bien paternellement et sans animosité: quand vous demandez des excuses à Mme Gourel, je crois que vous exagérez un tantinet: on ne s’excuse pas d’avoir dit la vérité, même si cette vérité est dure à admettre, même si elle est évoquée en des termes peut être un peu durs… et je vous dirais comme j’ai dit à mon ami Bénito: que cela ne vous empêche pas d’aimer, chérir et défendre votre ville, mais pas au détriment de l’évidence !!

    • FADEL NADIA dit :

      Bonsoir cher stefanini !
      Bonsoir monsieur Stéfanini !

      Il m’est aussi très agréable de vous répondre car vous semblez , vous aussi , un tantinet chauvin …Nous avons le devoir d’être impartiaux dans les vérités de notre ville!

      Dégradation de la vieille ville , je vous réponds oui!!! Tout-à-fait ….N’oubliez pas que la vétusté de la ville est connue depuis des lustres et ce, bien avant le départ des français !

      Le quartier Napolitain est dans un état de délabrement avancé….ces immeubles ont plus de 150 ans ….Henri Tessier en fait partie , tout comme la rue Marengo qui sursaute à chaque fois mais résiste.
      La rue Hyppocrate , tient pour l’amour de Dieu ( lol )
      La rue Passérieu , là où j’habite ( ma maison fait le coin Austerlitz-Passérieu ) est en bon état …
      L’état du centre-ville est tel que ….Par contre , vous aurez omis de dire qu’il y a eu de belles avancées en matière de logements
      Enfin , j’accepte vos propos mais je persiste et signe, elle nous doit des excuses …
      Je m’insurge aux propos diffamatoires : Je cite :

      Pour ma part, j’ais fait mon deuil et je ne risque pas d’y retourner. Mon fils qui m’a accompagné a eu peur toute la durée du séjour, ainsi qu’une Philippevilloise qui elle, revenait pour la première (et dernière fois). Je pense que vous aviez des lunettes de soleil opaques pour ne pas avoir vu (et senti) les memes choses que nous.Moi aussi j’ais des photos mais pas genre dépliant tourisque, je vous l’assure, je les mettrais sur facebook afin d’éviter à mes amis d’aller dans ce pays ou nous n’avons plus rien à faire et ou on est obligé d’etre escorté pour visiter!!!!.

      FAITE VOTRE DEUIL MADAME SI VOUS LE VOULEZ : vous serez la seule perdante !!!

      Non , jamais, vous ne serez en danger chez nous !!!c’est une promesse solennelle : venez et vous verrez !!! Vous serez mes chers invités et nous irons là où vous voudrez et vous saurez oh combien Skikda reste accueillante à l’envi !

      Amicalement vôtre Nadia

    • Pandolfo Bénito dit :

      Salut Claude : C’st aujourd’hui le 20 Août (1955 à midi). Triste jour pour nous P N . Cinquante années ont passé. Plus de la moitié d’une vie. Bien entendu c’est volontairement que j’ai occulté tout ce que tu me dis. J’ai parcouru toute la ville à pieds, et j’ai vu tout cela. Tu prêches un converti. J’ai même vu la maison de mes parents dans le quartier Napolitain. La maison que mes parents habitaient en 1929 lors de leur mariage. Il ne reste que des ruines. Les maisons construites lors de la conquête de l’Algérie; étaient pas aussi solides que celles d’aujourd’hui! Je ne veux pas soulever de polémique à ce sujet. Chacun est libre de penser ce qu’il veut! Mais qui peut dire, que serait devenue aujourd’hui Philippeville si L’Algérie était encore Français? En tout cas, moi je me sens très bien lorsque je suis là-bas! J’avoue avoir été un peu déçu lors de mon premier voyage en 2009 et je ne voulais plus y retourner. Mais après réflexion je me suis dit que 50 ans avaient passé, et que tout change en une si longue période. Les hommes, les choses, les mentalités etc …. Les autres années pour moi çà été un ravissement. Je compte y retourner, seul ou accompagné, tant que j’aurai la santé et l’envie. Bien amicalement à toi Bénito.

  20. Pandolfo Bénito dit :

    Mme FADEL Nadia : Je vous comprends très bien que vous soyez outrée par le récit de Mme GOUREL Chantal! Mais vous avez vu que c’est la seule. Vous avez lu ma réponse à cette personne, ainsi que celle de Claude STEFANINI ? Si je le pouvais je m’excuserais à sa place! Mais ne tenez pas compte de tout cela, continuez à vivre dans cette jolie ville. Si Dieu me prête vie je retournerai en Mai prochain. J’ai un ami sur place. Nous étions à l’école ensemble il s’appelle S I D Salah , il demeure prés de l’ex Château Vert. Vous devez certainement connaître ce nom, car c’est une famille sportive de haut niveau. Mon adresse e’mail figure plus haut, Bien amicalement B.P. . Bonne fête de fin de Ramadan et bonne fête de l’AID .

    • FADEL NADIA dit :

      Bonsoir Bénito !

      Ravie de faire plus amples connaissances ! Bien-entendu que je connais SID SALAH …ce sont tout de même les anciens de la ville …
      Je vous écrirai en aparté longuement , c’est promis…Nous sommes en période de fête et la maison ne désemplit presque jamais…comme au bon vieux temps …

      Merci pour vos bons voeux de l’Aid !!!

  21. Pandolfo Bénito dit :

    Bonjour Fadel Nadia . Je connaissais tout ce beau monde. Mon cousin Edouard Contrerés travaillait à la pharmacie Maleval jusqu’à 1966 je crois. Mon ami était Gérard Volpé qui tout comme moi habite Marseille.Il doit être le cousin de Francine. Je vous donne mon adresse e-mail benito.pandolfo@neuf.fr J’aimerais avoir une correspondance en particulier avec vous. Amitiés . B.P.

  22. FADEL NADIA dit :

    Bénito, je vous trouve bien sincère et vous marquez un grand point !

    • Pandolfo Bénito dit :

      Bjr. FADEL NADIA . Merci pour votre compliment . Mais vous savez je n’ai pas eu besoin de me forcer ! Il m’a suffit de voir et écouter ! Et tout çà avec mon coeur et mes souvenirs !Quoi qu’il arrive Skikda restera à jamais gravée dans mon coeur et mon esprit . Bien amicalement . B.P.

      • FADEL NADIA dit :

        Merci infiniment monsieur Bénito !Sachez que Skikda et ses habitants vous ouvrent les portes à tout moment …Vous serez le bienvenu .
        J’habite les Arcades, immeuble Fondecave , appart ement des  » Cholet  » ex.professeur de sport à Luciani ….Mes voisins d’antan étaient les  » Maleval  » , pharmacien …Mon amie de toujours est Francine Volpé et feu Claude Marco , ami intime de mon oncle Harrag Abdelmalek !!!

        Mes sincères amitiés !

  23. M. Mathiot dit :

    Cher Bénito, Toutes mes félicitations pour ce reportage. Il y a longtemps que je souhaitais lire un texte comme celui-ci sur Skikda, écrit comme je les aime.
    Bien cordialement.

    • Pandolfo Bénito dit :

      M. Mathiot : Votre petit mot m’a beaucoup touché. Je l’ai écrit avec mon coeur, et avec une profonde émotion. Je n’ai raconté que ce que j’ai ressenti. Ce que j’ai vu. Sans parti pris , sans favoritisme ou autre. Je n’ai pas eu trop à me forcer . Je suis heureux de vous avoir fait plaisir et vous remercie pour vos félicitations. Bien amicalement . B.P.

      • Pandolfo Bénito dit :

        Merci à tous pour vos témoignages de félicitations . C elà me touche énormément . Bien amicalement . B.P.

  24. bonjour benito, merci pour tout,je vais me faire connaître,je suis la fille de ninand fiorentino,je suis partie de chez nous presque à 20 ans.j’ai été au collège maupas,ensuiten j’ai travaillé chez les frères gatt et ensuite à air algérie ;l’agence se trouvait en face le commisariat,mon oncle dédé était agent de police,mon nom de jeune fille est : marie thérèse fiorentino.je pense que des philippevillois me reconnaitront.au passage je salut mr stéphanini,moi maintenant je demeure en bourgogne à 20 km d’auxerre.je vous laisse tous,recevez tout ma gratitude d’une philippevilloise qui a du mal à oublier comme tant d’autres je vous embrasse tous et c’est sincères.amitiés à benito.

    • Pandolfo Bénito dit :

      Bonjour Marie-Thérése: Vous ne seriez pas la fille de Mr. et Mme Fiorentino qui habitaient au 8 rue Antoine Allemand ? Vous étiez deux soeurs ! Dans cet imeuble habitaient également le Docteur Gette – Mme Reyné , Mr. Thomas , le propriétaire de l’immeuble . Mme Contrerés . Je suis le neveu de cette dame . Ma cousine était Nivés . Vous habitiez le long du petit couloir qui donnait sur la courette de ma maison. Il y avait aussi Mr. et Mme Oppetit , et la famille Deleuze .Voici mon adresse e-mail au cas où vous voudriez me contacter pour d’autres renseignements : benito.pandolfo@neuf.fr. D’autres personnes peuvent aussi me contacter. Je demeure à Marseille dans le 11éme Arrdt. depuis décembre 62 , jour de mon rapatriement . . Bien amicalement et à bientôt peut être .

  25. SkikdaMag dit :

    Michèle Buono Bussiere a écrit :
    Bonjour,
    je viens de recevoir le commentaire sur votre voyage à Philippeville par courriel de Christine Benquet Crevaux , j’ai eu la même nostalgie en lisant vos lignes, j’avais l’impression d’y être , et d’avoir les mêmes émotions , ma dernière visite à Philippeville date de 1972 croisière en voilier qui avait pour thème le bassin méditerranéen, j’avais aussi revu mon appartement rue du Montplaisant et j’avais pleuré , je ne suis jamais allé revoir mon second lieu de vie rue Antoine Allemand, je ne sais si j’aurais le courage d’y retourner bien que cela me travaille, l’école des frères j’ai enseigné après l’indépendance avec frère Jean Leguen jusqu’en 1966,, me dire que je ne reconnaitrais pas l’école, m’émeut ,
    cordialement
    Michèle Buono Bussiere

    • SkikdaMag dit :

      Mr benrabah a écrit :
      Mr Buono rien ne vous en empêche de revenir dans votre ville natale et faire votre pèlerinage vous serez très bien accueilli, j’ai moi aussi enseigné à titre de remplaçant a l’école des frères en 1971 Mme Audibert la belle-mère de daniel pascal y était toujours. Sachez que les philippevillois sont toujours les bienvenus. Je me souviens du fils a buono le comptable qui était guitariste dans le groupe appelé les jacquers qui répétait au local des frères sis à côté de l’école sevigné.il avait même donné un concert au sport nautique c’était dans l’année 1963 ou 1964. Ce sont des souvenirs qui restent gravés. Portez-vous bien et que dieu protège tous les philippevillois.

      • Pandolfo Bénito dit :

        Mme BUONO BUSSIERE : Je suis heureux d’apprendre que mon modeste récit vous ai fait plaisir. Ph/ville a beaucoup changé depuis 1972, ormis le centre ville. Tout est intact, un peu délabré. Mais tout de même cinquante années se sont écoulées. Malgré ce que l’on dit, cette ville restera à jamais dans nos coeurs et dans nos têtes . Cette jolie petite ville que nous aimions tant, qui nous a vus naître, grandir, nous épanouir. C’est là que nous avons passé notre enfance, notre adolescence, notre jeunesse, nos premiers émois, voire notre premier amour! Bien sûr ce n’est pas le Ph/ville qu’on a connu, mais peu importe, l’émotion et les souvenirs sont là-bas! Madame Benquet Creveau, n’est-elle pas l’épouse du dernier Maire de Philippeville???
        Bien cordialement.
        B.P.

  26. Gourel Chantal dit :

    Je vais au Dramont, j’espère vous rencontrer, je suis rentrée de Philippeville, sèjour du 6 au 13 mai 2012, à l’hotel de stora, apparament nous ne sommes pas allés dans le meme Phlippeville, là ou je suis allée moi, les arcades sont lépreuses avec les balcons en ruine, des ordures de partout, les nouveaux « Philippevillois » jettent toutes leurs ordures sur le peu de plage qui reste, quant au cimetière, les plaques de marbre des tombes et caveaux ont été volées, il y a des gourbis dans le cimetière, des gens y habitent, ainsi que dans les chapelles (bureau du gardien à l’intérieur d’une chapelle) des ronces de partout, plus aucune allée visible. Avez vous pris le téléphérique pour avoir une vue d’ensemble???).Pour ma part, j’ais fait mon deuil et je ne risque pas d’y retourner. Mon fils qui m’a accompagné a eu peur toute la durée du séjour, ainsi qu’une Philippevilloise qui elle, revenait pour la première (et dernière fois). Je pense que vous aviez des lunettes de soleil opaques pour ne pas avoir vu (et senti) les memes choses que nous.Moi aussi j’ais des photos mais pas genre dépliant tourisque, je vous l’assure, je les mettrais sur facebook afin d’éviter à mes amis d’aller dans ce pays ou nous n’avons plus rien à faire et ou on est obligé d’etre escorté pour visiter!!!!.

    • stefanini dit :

      Tout dépend de ce que l’on va chercher à Phville: si on espère revoir la ville qu’on a laissée, alors, pas besoin d’y retourner, vous avez raison.Mais si on veut retrouver certains lieux bien précis qui ont marqué notre jeunesse : notre petite rue, notre maison, notre école, alors on peut tenter le voyage, quitte à être déçu…et ce ne sont pas les lunettes, même de soleil, qui changeront quelque chose.

      • Pandolfo Bénito dit :

        Mme Gourel : Mon ami Stéfanini a un peu répondu à votre question. Tout dépend de ce que l’on va chercher là-bas. On ne fait pas de tourisme dans sa ville natale. Je vais à mon tour répondre à votre question. Vous avez vu Ph/ville avec vos yeux , moi avec mon coeur . C’est là toute la différence. Je n’ai jamais dit que Ph/ville était un modéle de propreté. Mais j’ai vu des rues sales , mais aussi des rues trés propres. J’ai vu Naples , Marseille ( où je vis ) et même Paris , j’ai vu des rue trés sales aussi. Pourtant les touristes s’y rendent par millier. Surtout à Naples. J’ai fait quatre voyages à Ph/ville , je devrais surtout dire quatre Pélérinages. Mon but était surtout de revoir tous ces lieux magiques de mon enfance , de ma jeunesse, mes premiers émois. C’est volontairement que je n’ai jamais parlé de toutes ces remarques concernant la propreté ou autre.Je comprends trés bien votre déception , voire votre colére . Je ssuis parti 4 fois tout seul . En aucun moment je me suis senti en insécurité , bien au contraire . Je n’ai pas eu besoin d’escorte pour me déplacer . Je suis même allé jusquà Jemmapes en taxi . Je n’ai rencontré aucune difficulté . Vous étiez à Ph/ville en même temps que moi, c’est dommage , on aurait pu se rencontrer! Vous dites que votre fils a eu peur pendant tout le séjour! Mais quel âge a dont votre fils ? Je me suis promené , seul jusqu’a plus de 23 heures le soir sur la place Marqué , je n’ai jamais rencontré de difficultés !! Et que pensez-vous de l’accueil de ces braves Algériens. Ils sont adorables et ne gardent aucune rancune envers la France . Enfin sachez aussi que je ne serai pas au Dramont cette année, d’autres occupations m’attendent. Bien amicalement . B.P

    • FADEL NADIA dit :

      Mais voyons Madame…comment oser dire ces choses ? Dois-je comprendre qu’à Skikda , il n’y a que des malsains??? Si c’est authentique, vous auriez dû ne jamais défaire vos valises, courir et attrapez le vol suivant ….

      Skikda , à l’instar des autres villes, est cosmopolite ! Du bon et du mauvais , comme de partout …

      Vraie philippevilloise ( de souche) , j’ai habité près de 40 ans Alger La Blanche …Je suis revenue au bercail , ma Skikda ezzinna , avec coeur-joie…S’il y avait un brin de vérité dans vos dires , jamais je ne me serais installée .
      Vous devez revoir vos dires et nous présenter vos excuses car là est un affront pour nous

  27. Pandolfo Bénito dit :

    Merci à vous deux

    • Pandolfo Bénito dit :

      Je posséde d’autres photos. Si vous le désirez je pourrai vous les faire parvenir, ainsi qu’à tous ceux qui me le demanderont . Sincéres amitiés . Bénito

      • Albert DI COSTANZO dit :

        Oui, Bénito, je suis preneur. Les archives de notre jeunesse sont toujours les bienvenues.

  28. Gilles du Montplaisant dit :

    Merci Benito et bravo à toi ! C’est un bien intéressant diaporama. J’espère qu’on se rencontrera au Dramont pour Pentecôte prochain.

  29. stefanini dit :

    Je vois mon cher Benito que Philippeville est décidément chevillée à notre corps…Tes photos sont bien choisies. Bravo et félicitations, Amicalement
    Claude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s