La Toussaint rouge


Cher(e) compatriote ou ami(e) de SkikdaMag,
Cliquer SVP sur ce lien pour lire le PDF.
Il me paraît opportun de vous proposer la diffusion de ce numéro spécial concernant la TOUSSAINT Rouge en Algérie française :
L’Algérie française était découpée en trois départements : ALGER – ORAN – CONSTANTINE, avec : – 8 millions de musulmans qui ont un statut d’indigène et relèvent du droit coranique coutumier, – près d’un million de citoyens français : immigrants de la métropole et du bassin méditerranéen, juifs locaux naturalisés en 1870, musulmans en très petit nombre ayant renoncé à leur statut coranique.
Dans le Constantinois : 180 000 européens, 3 000 000 de musulmans et 350 ‘’ Hors-la-loi ’’ Tandis que le Maroc et la Tunisie étaient en proie à la fièvre nationaliste, à base de terrorisme dans le premier et de guérilla dans le second, on se félicitait du calme régnant en Algérie en cette belle fin du mois d’octobre 1954. On notait, toutefois, une certaine agitation dans confins orientaux du département de Constantine, tout le long de la frontière Algéro-tunisienne, où de petites bandes venues, disait-on, de Tunisie, faisaient de temps à autre une incursion et se livraient à des déprédations. Aussi avait-on renforcé le dispositif militaire de cette région.

L’optimisme d’ALGER se fondait en grande partie sur la scission récemment survenue au sein du Mouvement pour le Triomphes des Libertés Démocratiques (M.T.L.D), successeur de l’Etoile Nord-africaine de MESSALI-HADJ, seul parti subversif dont on craignît une action concertée d’envergure.

Cependant le Préfet Jean VAUJOUR, directeur de la Sûreté à Alger, pensait qu’un mouvement terroriste pouvait éclater à bref délai et des administrateurs de commune mixte signalaient des allées et venues suspectes entre le Sud tunisien et l’AURES. On tenait ces craintes pour exagérées. C’était une erreur.

Or, brusquement, des actions terroristes se déclenchent en de nombreux points du Constantinois dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954. La situation est d’autant plus sérieuse que nous avons très peu de forces – à peine 12 000 hommes – dans le département de Constantine, qui est des trois départements précités, celui dont la superficie est la plus étendue (350 Km d’Est en Ouest, 250 km du Nord au Sud), la population la plus nombreuse (3 millions de Musulmans, mais seulement 180 000 Français de souche), l’équipement économique et routier le moins développé. Les Musulmans y son plus évolués, plus « politisés » que leurs coreligionnaires de l’Algérois ou de l’Oranie ; ils ont subi plus fortement qu’eux l’influence xénophobe des ulémas réformistes, dont le fondateur fut le Cheikh BEN-BADIS, issu d’une vieille famille de Constantine.
Le 1er novembre 1954, en Algérie, des indépendantistes commettent plusieurs dizaines d’attentats, dont certains meurtriers… C’est la « Toussaint rouge », à l’origine de la guerre d’indépendance de l’Algérie
Bonne journée à Tous
Jean-Claude ROSSO

Cet article a été publié dans Souvenirs !. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s