Elle est revenue au pays…

Evelyne Sellés-Fischer vient de publier un nouvel ouvrage intitulé : « Enfin tu es revenue au pays » aux Editions Les Cygnes :
Ceux qui ont aimé « NOUR » vont être ravis de retrouver Evelyne SELLES-FISCHER, de retour à Philippeville, où elle est née: retrouvailles avec la ville, les gens, les makrouds, la lumière, Stora, les arcades…nostalgie bien sûr, mais surtout justice rendue au petit peuple Pied noir, oublié de l’histoire, dont personne ne voulait…
Ce livre est préfacé par Raphaël DraÏ.
Vous pouvez le commander directement chez le distributeur (SPE Comptoir du livre 01 45 67 63 03) ;
Mais également sur le site de l’éditeur en cliquant directement sur la couverture du livre.

31 commentaires pour Elle est revenue au pays…

  1. bolivar dit :

    Bonsoir tout le monde’je suis nouveau sur ce forum…

  2. nourdine dit :

    Evelynes bravo et félicitation pour le prix décerné à votre livre, de plus dédié aux parents c’est le plus bel hommage et le plus beau cadeau que vous leurs rendez. On est fier de vous encore bravo.
    Continuez d’écrire et faites nous rêver.

  3. nourdine dit :

    bonjour Mme Evelynes, j’ai cherché dans toutes les librairie de skikda, constantine, annaba et alger, ils ne connaissent pas ce livres a t-il fait l’objet d’une exportation vers le pays, il me reste le centre culturel français comme dernière alternative pouvez-vous me confirmer s’il est disponible au niveau de ce lieu.
    merci par avance.
    amicalement.
    Nourdine

  4. nourdine dit :

    bonjour Mr pandolfo, a skikda je vous ai raté, mais des copains vous ont rencontré et vous avez echangé sur les lieux Edelweiss etc.. et sur Mr tamburlain, vous étiez accompagné d une dame, ils étaient content de vous avoir connu et je n’ai pas manqué de leur relater votre amour à l’infini de philippeville, cela c est passé à la place d’église, par contre la soeur de gérard conte , j’ai pu la voir en l’espace de quelques minutes, parce que j’ai quitté un cortege de marié à stora pour vite aller chez tata louisa lui rendre visite, il fallait faire vite parce que le cortege devait redemarer.
    Les mariés font la photo souvenir à la marina de stora.
    Je suis content de lire votre message, je viens de prendre connaissance, parce qu’on s’est inquiété au forum avec gilles a qui j’ai répondu que vous étiez parti en bonne santé.
    Le colisée de mon enfance, tous les cinés sont fermés, avec les chaines actuelles et internet, ils sont tombés dans l’oubli, celui qui était à la porte pour découper les tickets si je me souviens bien s’appelait saci koalal, il était originaire de stora.
    Je me souviens aussi d’une dame très gentille qui habitait le coin, je lui avait ramené un jour son petit chien qui s’était égaré elle s’appelait rosy et habitait le rez de chaussée.
    Heureux de vous savoir en pleine forme après votre pelerinage qui ne sera pas le dernier in challah.
    Amitié nourdine

  5. nourdine dit :

    Bonjour, deux philippevillois de coeur c’est comme cela qu’on vous aime, il est vrai que vous êtes chez vous, c’est que du bonheur merci du fond du coeur à vous Evelyne et benito.
    J’ai connu Philippeville, j’y suis né et à Skikda je mourais et vous êtes beaucoup à l’aimer avec ce regard d’un enfant envers une mère, Skikda et Philippeville sont en harmonie et continueront à bénir tous ses enfants sans distinctions au delà de cette mer chargée d’histoire qui nous sépare.

    Le coeur d’un amoureux de sa ville Nourdine.

  6. nourdine dit :

    Je crois que Skikda réponds à l’appel du coeur qui devient ensuite nos yeux pour regarder avec indulgence cette réalité.Ce passé que l’on voudrait actif n’appartient plus au présent, c’est le trésor qui est en nous jalousement conservé de part et d’autre de la méditerrannée.

    Quand on aime c ‘est avec un regard de père, de mère envers un enfant avec tout son lot d’affection, d’amour parce que le lien qui nous unit à cette ville est plus fort que tout.
    Bien sur que les choses subissent une évolution en bien ou en mal, mais elles le subissent et ça c’est la folie et l’incurie des hommes.
    Il faut faire avec et accepter sa ville bien aimée comme elle est, parce qu’elle est en réalité la plus belle de tous et de toute, elle est en nous elle est l’oxygène que je respire et le sang qui coule dans mes veines elle est à la fois tapsus, rusicada, philippeville et skikda , elle est ma raison de vivre, et je ne me lasserais jamais de mon amour de ville.
    Il y a ceux qui ont fait leur deuil, tant mieux et je suis content de les savoir maintenant en accord avec leur conscience.
    Moi je suis de ceux qui dise l’âge venant  » voir philippeville et mourir » comme un dernier hommage avant le grand départ.
    amicalement à tous nourdine

    • Pandolfo Bénito dit :

      Nourdine : Tu viens de me toucher au plus profond de mon coeur avec ton commentaire sur Ph/ville ou Skikda peu importe ! Tu as parfaitement raison, cette ville restera à jamais dans nos coeurs et dans nos souvenirs . J’étais au bord des larmes en te lisant .Si certains en on fait leur deuil, moi je n’y arriverai jamais. La page est tournées certes , aprés tant d’année, mais je n’ai toujours pas fini la lecture. J’ai déjà fait 4 voyages, mais je ne m’en lasse pas . Si Dieu veut je compte en faire un 5éme du 29 Avril au 6 Mai 2013. Comme tu dis beaucoup de choses ont changé et changeront encore. Mais ainsi va la vie . On y peut rien changer! Mais malgré les changements ou autre , on s’y retrouve. Notre enfance , notre adolescence et notre jeunesse sont toujours là présents à chaque coin de rue , escaliers ou autres. Merci encore pour ton gentil mot. Bien amicalement . Bénito

      • Evelyne Sellés-Fischer dit :

        Merci Nourdine. J’espère y retourner encore et encore, même si la ville est abîmée, on s’y retrouve et c’est merveilleux de retrouver ce qui semblait être dans un rêve seulement. Les amis anciens et nouveaux m’y attendent. J’irai. Parce que, malgré tout et tous, ce sera toujours chez moi.

        Evelyne Sellés-Fischer

  7. Ferrandez michèle dit :

    Je repousse la pollution des photos actuelles qui salissent mes souvenirs, qui , eux, me suffisent, !!!!!!!
    Notre ville n’est plus celle que j’ai aimée,
    Au travers de vos voyages, j’ai fait le mien pour en être guérie !!!!
    Amicalement
    Michèle( Ambrosino)

    • Pandolfo Bénito dit :

      Bonjour Michéle AMBROSINO . Je ne sais pas si la phrase  » Au travers de vos voyages » s’adresse à moi ou à Evelyne. Mais peu importe ! Je vois que vous n’êtes pas ravie du votre ! Mais aprés cinquant ans , il ne fallait pas s’attendre à autre chose, et retrouver notre ville telle que nous l’avions laissée.! Mais si vous en êtes guérie , tant mieux pour vous . Moi j’en guérirai jamais ! Tous mes souvenirs d’enfance , de jeunesse sont restés là-bas ! Aussi à chacun de mes voyages je prends un bain de jouvence. Peu importe les rues sales ou les trottoirs défoncés. Philippeville restera à jamais ma  » Ville  » . Elle est Unique, Magique et ne ressemble à aucune autre . Bien cordialement . Bénito PANDOLFO

      • Evelyne Sellés-Fischer dit :

        Je crois plutôt comprendre que Michèle n’a pas fait le voyage, elle ne l’a fait qu’à travers ce que nous racontons des nôtres. Mes parents n’auraient jamais fait ce voyage retour non plus et je comprends et respecte cela néanmoins. Ce qui ne m’empêche pas d’être d’accord avec Bénito. Mais cela ne se discute pas, cela dépend du vécu de chacun, du caractère, de la résilience possible…
        En tout cas je suis contente que certains réagissent, cela sigifie en effet (mais ce n’était pas à prouver!!!) que ce pays nous tient profondément au coeur et nous fera toujours réagir.
        Très bonne année à tous et à demain à Phville!
        Evelyne

      • Pandolfo Bénito dit :

        Evelyne: Je pense que vous avez raison, Michéle n’a pas fait le voyage . J’ai sûrement mal compris. Elle n’a voyagé qu’au travers de nos récits . C’est dommage ! Amicalement B.P.

  8. CECCHI Jacky dit :

    Bonjour à tous, Je ne suis jamais retourné à Philiville, je ne sais pas si j’en aurais le courage un jour. J’ai 70 ans et le temps passe vite. Pourtant je vais trés souvent sur google earth pour visiter la ville et il me semble que mon quartier le Montplaisant ainsi que certaines rues sont toujours intactes. Même si nos 3 valises (mon père a été assassiné en 55) étaient moins lourdes qu’un cerc…ça reste malgrès tout mon pays. Alors peut être qu’un jour je ferais le saut.
    Bien amicalement
    Jacky Cecchi

    • Pandolfo Bénito dit :

      Salut Jacky CECCHI . Si tu en a vraiment envie n’hésite pas fais -le ce voyage . En effet , le Montplaisant n’a pas beaucoup changé ! A part quelques bâtiments H L M par ci par là.
      Il n’y a aucun risque . Tu seras même surpris par l’accueil!J’ai fais le voyage quatre fois . A chaque fois j’ai été enchanté !Je compte faire un cinquiéme voyage en Mai 2013 . Si le coeur t’en dit .! Tu peux me contacter si tu veux . benito.pandolfo@neuf.fr – 0491898506.
      Bien amicalement . B.P.

      • CECCHI Jacky dit :

        Salut Bénito, Je ne sais pas si je suis prêt à faire le grand saut, mais je te remercie de ton offre que je garde sous le coude. Je sais pour avoir lu les différents récits de ceux qui y sont retournés qu’ils ont eu un accueil chaleureux. Ce n’est pas çà qui me fait hésiter…je crois que je ne suis pas encore prêt.
        Bien amicalement
        JC

      • Evelyne Sellés-Fischer dit :

        Il faut y aller retrouver cette part de nous-même qui est restée là-bas. En sachant que c’est sale, abîmé, mais quand même, on s’y retrouve.. et on est bien reçus
        Evelyne

  9. FADEL NADIA dit :

    Pour conforter vos dires , je dirai oui….Skikda est sale…Oui Skikda n’est plus ce qu’elle était…N’empêche qu’elle est dans mes veines …
    Un PIB des plus forts d’Afrique , elle n’arrive point à démarrer …Pourquoi ? Des mains assassines veulent en faire une déchetterie …

    • Evelyne Sellés-Fischer dit :

      Oui, on se demande pourquoi un tel gâchis…
      Evelyne Sellés-Fischer

      • Pandolfo Bénito dit :

        Bonjour : On peut dire tout ce que l’on veut sur Philippeville ou Skikda. Mais cette « Ville » est unique. Elle est « Magique » Ses habitants d’hier ou d’aujourd’hui sont d’une gentillesse extrême. J’ai fait quatre voyages à Ph/ville et je ne compte pas m’arrêter là. Tant que j’aurai la force et la santé. Peu m’importe, les rues sales ou les trottoirs défoncés. J’ai déjà vu cela dans d’autres villes Françaises, car j’ai beaucoup voyagé en France. Je ne pourrai jamais faire le deuil de cette ville. Je ne tournerai jamais la page. Philippeville est, et restera à jamais gravé dans mon coeur et mon esprit. Même nom épouse qui est pourtant Métropolitaine, n’a pas réussi à me faire oublier, malgré nos 48 ans de vie commune. Evelyne, bravo à vous. Je n’ai pas eu encore de plaisir de vous rencontrer , mais je ne désespère pas. Bien amicalement à tous. Bénito PANDOLFO de Marseille.

  10. Evelyne Sellés-Fischer dit :

    C’est tout à fait ça. Il faut y retourner en état de vacuité, qui fait qu’on est prêt à accueillir les souvenirs qui ne manquent pas de surgir à chaque coin de rue même si cette rue est défoncée ou encombrée d’immondices. Je pense que j’y retournerai une troisième fois mais pas en ce moment…
    Evelyne Sellés-Fischer

    • Schkirben Bachir dit :

      je suis entiérement d’ accord avec Evelyne S-F . Je suis algérien arabe natif de filiville (faubourg ), je vis à Paris depuis 40 ans et à chacun de mes voyages à skikda , un sentiment de dégout , de révolte et d’ incompréhension m’ envahi .Les années passent et je me suis dit que je devrai faire abstraction de tout ça pour ne garder et rechercher que les bons souvenirs . Maintenant quand mes filles me demandent pourquoi Skikda est si sale et mal entretenue je leur explique que , jadis, un homme qui s’ appelait Paul Cuttoli avait fait le pari d’ en faire la plus belle ville d’ Algerie. Et cette ville est restée propre, belle et accueillante jusquà la fin des années 70. Maintenant SKIKDA est la ville la plus riche d’Algerie et paradoxalement la plus sale , la plus mal gérée et surtout la plus corrompue du pays !!! Quel dommage !!!!

      • Evelyne Sellés-Fischer dit :

        Merci Bachir pour ce commentaire qui confirme malheureusement que notre jolie ville se dégrade
        Evelyne SF

      • DARSOUNI Louise dit :

        Bonjour Bachir, comme vous je rue dans les brancards!!!Oui cette ville sifière si splendide est devenue un cloaque, j y suis née, j ai 78 ans, j avais quittée mon Pays comme beaucoup mais à la retraite j y suis revenue
        Je vis à Alger qui n est guère plus propre
        Mon retour-visite à Skikda fut un véritable chemin de croix, des larmes des larmes!!!!
        Là , ma maison natale en bas de l hospice, là bas le magasin d un oncle puis la maison dePépé!!!Cest tres douloureux mais je suis heureuse car je suis revenue chz moi bien que Française, Skikda c est MA VILLE ma jeunesse dorée mes années de collège toute une page qui ne peut et ne s effacera jamais
        Mon pays bien aimé, je ne le pleure plus il est dans mes veines comme de la drogue
        Bonne journée à vous à bientôt Inch Allah LOUISE

  11. Evelyne Sellés-Fischer dit :

    Merci cher Claude pour votre encouragement qui compte beaucoup pour moi.
    En réponse à Marcelle, que je ne connais pas, je veux juste dire que je crois parler très largement dans mon livre de l’état déplorable du pays et je dis : Algérie, « qu’as-tu fait de tes talents ». Après chacun fait son deuil comme il peut en y retournant ou pas, un deuil douloureux dans tous les cas. Nous sommes quelques-uns à souhaiter y retourner quand même (j’ai mis une plaque sur la tombe familiale profanée, pour la fermer, même s’il n’y a plus rien, je le dis aussi, c’est comme si on avait tué mon oncle et ma tante (assassinés) une seconde fois. Je comprends aussi (c’était le cas de mes parents) qu’on ne veuille pas le faire. Dans les deux cas nous restpns malades de l’Algérie et chacun se soigne comme il peut, il y a l’allopathie (on essaie de faire autre chose et de n’y plus penser) et l’homéopathie, on en reprend un petit peu chaque fois qu’on y va même si ça fait mal, c’est un peu maso mais bon, on fait comme on peut.

    • Pandolfo Bénito dit :

      Bonjour à tous : Je reviens de Philippeville ( du 4 au 12 Mai ) Bien sûr ce n’est plus le Ph/ville qu’on a quitté. Cinquante ans ont passé. Le quartier Italien est en ruine ( rue A. Bruno ,rue du 3éme Bataillon) surtout. Mais on s’y retrouve quand mêmeTout dépend de ce que l’on va chercher là-bas. Personnellement j’ai eu la chance de retrouver ma maison intacte. Ce n’est pas la même chose pour d’autres. Certaines rues sont sales , d’autres trés propres. Mais malgré tout , tous les souvenirs sont là, à chaque coin de rue . Toute notre jeunesse , notre adolescence, sont présentes à chaque instant . Malgré tout je suis heureux de mon séjour dans cette Ville qui était jadis notre fierté. J’y retournerai certainement . Amitiés à tous . B.P.

    • Pandolfo Bénito dit :

      Bonjour Marcelle . Je viens de lire votre commentaire sur votre voyage . C’est peut être un peu tard pour vous répondre , mais malgré tout je tenais à vous faire savoir : Celà doit être frustrant de se faire fouiller 3 fois et interroger pendant plusieurs minutes. Personnellement je n’ai jamais connu celà au cours de mes cinq voyages ! Vous n’avez vraiment pas eu de chance! C’est vrai que moi j’ai atterri à Annaba ( Bone ) et vous Constantine ! Amicalement . B.P.

  12. stefanini dit :

    C’est au Dramont, où j’ai rencontré Evelyne, que j’ai acquis son dernier ouvrage: j’avais adoré le précédent: « NOUR », un vrai régal. « Enfin tu es revenue au Pays  » est de la même veine une écriture parfaite, une poésie née de chaque mot, de chaque phrase…Evelyne sait où et comment nous émouvoir…
    Amis philippevillois, ne laissez pas paser cette chance de retourner au Pays…!!

    • marcelle dit :

      Bonjour, je suis PHILIPPEVILLOISE je suis retournée chez nous le 6 mai 2012, c’est avec une grande émotion que j’ai essayé de retrouver notre FILIVILLE, ce que nous avions laissé, mais 50 ans de laisser allez n’a rien arrangé, quelques monuments subsistent (gare, théâtre, mairie) pour ce qui est du cimetière il n’est pas du tout entretenu, il y avait des bouteilles de bière vides entre les tombes sans parler des ronces… Les rues sont sales les trottoirs cassés… La population est très accueillante tout le monde nous disait bonjour et nous souhaitait la bienvenue. Nous étions descendu à l’hôtel de STORA ou le personnel était très prévenant et gentil. Je n’ai pas trop appréciée de m’être faite fouillèe au corps 3 fois de suite, et interrogée en moins de 10 minutes, à l’aéroport de CONSTANTINE, surtout que je n’avais rien ni sur moi ni dans mes bagages. Maintenant je vais pouvoir faire mon deuil de mon PAYS car pour moi il n’exite plus!!!

      • Pandolfo Bénito dit :

        Bonjour à tous/ Je reviens d’un cinquiéme voyage à Philippeville du 29 Avril au 4 Mai 2O13; Comme à chaque année c’est un ravissement pour moi. Toutes ces rues , même défoncées sont pour moi un enchantement . Toute mon enfance, toute mon adolescence , toute ma jeunesse sont là à chaque coin. Cette année, avec la complicité de deux jeunes Algériens , j’ai pu visiter entre autre l’intérieur du Cinéma  » Le Colisée » Quelle émotion! J’étais au bord des larmes.Un des escaliers donnant accés au balcon s’est écroulé .La plupart des siéges sont encore là, mais l’écran a disparu.Mais que de souvenirs de cette salle !!!.Mais quel accueil de ces braves Algériens , que l’on oubli tout le reste. C’est sûrement pas mon dernier voyage . Mon prochain est déjà programmé. Bien amicalement à tous B.P.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s